lesdouceursdepooky·Témoignage Maternité

Témoignage n°3 : Anthony & Amandine

27016302_10215585796058113_1453624703_o

Des couples pas comme les autres il n’en existe pas beaucoup, dans mon entourage je ne suis même pas sûre de pouvoir en citer deux !
Et pourtant tellement sont uniques par leur histoire, leurs vécus, leurs projets, leurs envies et leurs modes de vie…
Parler projet bébé, c’est ce qu’on a fait dans les deux premiers témoignages et pourtant il y en a qui n’ont pas envie d’en entendre parler !
Couches, biberons, rots, des mots qui leur feraient limite froid dans le dos…

On parle souvent de ceux qui veulent et essaient d’avoir un bébé, on parle aussi de ceux qui sont en combat et ceux qui enfin arrivent à en avoir.
Mais on ne parle pas souvent de ceux qui n’ont aucun désir de devenir parents.

C’est ainsi que j’ai pu recueillir, le témoignage, qui pour moi est très émouvant, d’Amandine & Anthony.
Ces deux amoureux, de 27 et 25 ans, Amandine est employée administrative dans un hôpital et Anthony ouvrier de production dans la pharmaceutique pour les animaux.
Vous l’aurez compris ce n’est pas sur les bancs de la fac que ces deux-là se sont rencontrés mais presque ! Ils se sont officiellement rencontrés en 2012 mais se connaissaient de vue depuis quelques années étant donné qu’ils étaient dans la même école et qu’ils avaient certains de leur amis en commun.
Le premier pas ? Amandine me raconte qu’il a été fait un peu par les deux, lorsqu’elle se rapproche d’Anthony, Amandine est déjà en couple depuis cinq mois, mais ça ne va pas fort… Anthony a alors le rôle à l’époque de confident, ils sont de très bons amis, le feeling entre eux est très fort dès le début.
A force de faire des soirées entre amis ensemble, Amandine se rend à l’évidence, ce n’est pas de l’amitié qu’elle ressent pour Anthony, elle prend alors la décision de mettre fin à sa relation. Une semaine plus tard nos deux tourtereaux écrivent le premier chapitre de leur histoire. Finalement une évidence pour l’un comme pour l’autre…
Ils sont ensembles depuis maintenant quatre ans et demi.

Au fur et à mesure qu’ils se découvrent, ils constatent qu’ils ont énormément de points communs, les mêmes envies et les mêmes centres d’intérêt… Ainsi, l’envie de se mettre en ménage naît rapidement. Neuf mois plus tard nos petits oisillons prennent leur envol et louent leur premier appartement.
La vie à deux se passe merveilleusement bien, leur quotidien prend un rythme très naturel, comme s’ils se connaissaient depuis des années, chacun prenant très rapidement ses marques. L’amour, le vrai, quand il frappe à la bonne porte on le sait tout de suite !

Et pour nos amoureux aucun doute, c’est ainsi qu’ils décident un an et demi après avoir emménagé dans leur appartement, d’acheter leur propre maison !
Ils se trouvent alors celle de leurs rêves, un petit cocon d’amour, avec un style vintage et chaleureux comme ils aiment, du parquet en chêne, une cheminée en brique et un porche en guise d’entrée… Ca vous fait rêver aussi hein ?
Pour eux c’est le coup de coeur, celui qui donnera les larmes aux yeux à Amandine dès sa première visite.

Tout semble parfait dans le meilleur des mondes…

Amandine me confie alors « nous avons eu quelques bas malgré tout, comme chaque couple. Même parfois très bas…
J’ai vécu une période difficile physiquement, j’avais pris beaucoup de poids et je le vivais très mal. J’ai par la suite été opérée du by-pass en mai 2015 et je me suis sentie vraiment mieux dans ma peau. En fait, je revivais complètement !
Cette même année, nous parlions de mariage.
Seulement nous voulions absolument nous marier un 1er juin et il fallait donc que ce jour tombe sur un samedi et ce ne serait donc pas avant 2019, on a donc laissé le mariage de côté pendant un moment... »

En général vous serez sûrement d’accord avec moi, quand on parle mariage, parfois suit l’envie bébé… Enfin ça c’est ce qu’on croyait !

Amandine poursuit « la question des enfants est très vite arrivée dans notre couple. 
Je n’ai jamais eu le désir d’enfant. J’ai eu une enfance assez difficile car je n’ai pas été élevée par mes parents. J’ai vécu chez mes grands-parents maternels à partir de trois ans et demi, « à plein temps », mais depuis ma naissance j’étais tous les jours chez eux…
Mes parents ont divorcé quand j’avais trois ans et demi justement.
Ensuite les années sont passées et je me suis vite découvert un caractère très indépendant. Sûrement dû à mon enfance. Je me rends compte également que je n’ai absolument pas l’instinct maternel, ni dans ma tête, ni dans mon coeur…
Anthony lui est fils unique. Il n’a jamais été porté par l’envie d’avoir des enfants et puis la question ne s’était jamais vraiment posée…
Mais lorsqu’on en a parlé sérieusement, on s’est découvert un énième point commun : nous n’aurons pas d’enfants, nous n’en voulons pas.
Plus le temps passait, plus cette décision, ce choix de vie, se renforçait…
Ce fut très naturel pour nous de l’accepter, nous étions sur la même longueur d’ondes pour tout ce qui se rapportait aux enfants, l’éducation, la conjoncture actuelle, le travail, la sécurité, la relation avec les grands-parents, le temps et la place qu’un enfant peut prendre dans un couple…
Et puis, nous sommes amoureux de voyages. Pour nous ce n’était pas concevable de se « priver », de voyager moins que lorsqu’on a pas d’enfants.
Notre avenir n’est pas calqué sur une vie de famille à plusieurs, mais une vie de couple, rien qu’à deux.
Nous adorons être à deux et nous ne voulons pas qu’un enfant change notre quotidien, car on sait que c’est inévitable.

Nous avons eu une période très difficile car pour moi cela devenait une angoisse voire une phobie totale que de tomber enceinte. Je ne pouvais pas supporter de pouvoir, un jour l’être. Et surtout je ne voulais pas devoir passer par l’avortement « par plaisir ». Je sais que je l’aurai fait sans hésiter mais je ne voulais pas prendre ce risque.

J’ai donc pris une grande décision.

J’ai pendant des mois, cherché un gynécologue qui accepterait de me mettre des « clips ». C’est à dire une contraception définitive qui permet aux trompes d’être obstruées et donc ne jamais tomber enceinte, je n’ai donc plus besoin de prendre de contraceptif.
C’est un acte radical, certes, mais c’était un réel besoin pour mon bien-être intérieur.
J’ai eu alors rendez-vous avec un gynécologue compréhensif, qui nous a reçu tous les deux pour discuter de la maternité et de mon choix.
Il nous a compris, sans nous juger. Il a compris que c’était une décision mûrement réfléchie de notre part et il a donc accepté.
Nous avons fait un choix catégorique pour notre vie future mais de loin l’un des meilleurs.
Je me sens beaucoup mieux dans ma peau, je peux vivre pleinement notre sexualité sans avoir cette « peur » permanente de tomber enceinte. 

Il y a des dizaines de raisons pour lesquelles nous ne voulons pas d’enfant, même si j’en ai cité quelques-unes cela reste très long à expliquer et évidemment il faut être réceptif et compréhensif face à ce choix, qui à l’heure actuelle est encore très tabou.
Les jugements et les critiques nous ne les comptons plus.
Mais parfois cela nous permet de nous rendre compte que certaines mentalités changent et que certaines personnes commencent à comprendre lorsqu’on évoque tous nos « arguments ».
De toute façon, c’est notre vie, nos choix et nous les assumons complètement.

Nous ne savons pas encore si dans quelques années nous serons toujours en Belgique ou sur les routes du voyage, où à vivre dans un autre pays… Nous voulons être libres de toute décision sans avoir la contrainte des enfants et de tout ce que cela implique.
A vrai dire, nous avons deux chiennes et ce sont nos enfants. D’ailleurs nous les appelons « nos filles ». Elles sont toute notre vie.
Nous les aimons, comme des parents doivent aimer leurs enfants… Cela peut paraitre dingue, stupide ou complètement insensé pour certains, mais pour nous, c’est comme ça.
Nous adorons bien plus les animaux que les humains en général.
Leur présence nous est indispensable. Et nous redoutons déjà le jour où elles disparaitront… Ce sont nos bébés tout simplement ღ

Nous avons hâte de concrétiser notre mariage en Juin 2019💍
Après le plus beau jour de notre vie, nous laisserons place à des rénovations dans la maison, des voyages à gogo et mise en place de projets professionnels. »

Quel témoignage vous ne trouvez pas ?
Les deux premiers de Margot & Ludivine et d’Angelina m’ont ému, mais il est vrai que j’ai été très touchée par l’histoire d’amour d’Amandine et Anthony.
Le souhait d’avoir un bébé ou non n’est pas tout le temps réciproque, c’est même souvent source de conflits et destructeur dans un couple, alors que pour eux, c’est ce qui fait la force de leur amour…
Je leur souhaite bien évidemment tout le bonheur possible, même si je sais qu’ils en empruntent déjà le chemin…

J’espère que lire ce témoignage vous aura autant plu qu’à moi…

A la semaine prochaine dans cette rubrique !

012018_SiganturePooky

Publicités

3 commentaires sur “Témoignage n°3 : Anthony & Amandine

  1. Très bon article ! Amandine et Anthony sont très touchants. Et leur choix est bien expliqué et argumenté. Je déplore le fait que la société ne soit pas plus tolérante envers les couples qui ne veulent pas d’enfant. Le tout est de trouver son équilibre familial et je pense qu’Amandine et Anthony ont trouvé le leur 😉

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton message 😘
      C’est vrai que la société aime que les personnes rentrent dans un certain moule… hors les personnes avec un parcours, un passé ou un Futur atypique sont tout aussi touchantes que les autres…
      😊

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s